Florent Criquet - Maxence Boyer

Interview de Florent Criquet

Publié le 15 novembre 2017 par Maxence Boyer

Blockhaus - Somme - Picardie

Bonjour Florent, pour ceux qui ne te connaissent pas, peux tu te présenter brièvement et nous dire comment tu as commencé la photographie ?

Bonjour a tous, j'ai commencé la photo en 2009 un peu par hasard, dans mon métier j'ai eu la chance de pouvoir vendre des appareils photos et j'ai tout simplement eu envie d'en acheter un (Canon 450D) suite à cet achat je me suis baladé dans ma région pour faire quelques photos et je me suis pris au jeu, mon frère m'a appris rapidement les principaux réglages et tout s'est enchaîné.

Peux tu nous présenter ton/tes style(s) de photo de prédilection ?

A vrai dire j'aime les images plutôt dynamique, mouvements de vagues ou cadrage qui met bien en valeur un premier plan pour donner de la suite à l'image. Je donne aussi beaucoup d'importance au ciel, j'aime y voir des percées de lumière, des rideaux de pluie etc.. quand on peut cumuler les deux c'est vraiment top.

Qu'est qui prime pour toi lorsque tu fais de la photo de paysage ?

Pour moi le plus important c'est bien évidement l'endroit à photographier, mais je penses que la météo est l'élément qui est tout aussi important car c'est cela qui créé l'atmosphère de la photo et qui peut tout faire changer sur une image.

Si on en revient aux endroits, je privilégie souvent la montagne, j'aime les images avec du relief. Sinon quand je photographie le bord de mer j'essaie souvent de chercher des rochers, des phares etc.. pour éviter que l'image ne soit trop plate.

Qu'utilises-tu actuellement comme matériel ?

J'utilise un boitier reflex Canon 5dmkIII pour le moment avec des objectifs de 16 à 200m également Canon pour du paysage. Mais je possède également une gamme de focales fixes (35mm-50mm-85mm-135mm) pour d'autres type d'images. Un trépied en carbone et des filtres de la marque Lee.

Tu voyages beaucoup pour faire des photos, peux-tu nous raconter un de tes meilleurs souvenirs de voyage et pourquoi pas également un des pires ?

Pour le meilleur moment, j'ai du mal à n'en citer qu'un. Probablement un soir en Norvège où nous n'étions pas très motivé à sortir pour faire des photos, une fois sur la route nous avons du nous arrêter à mi chemin car une Aurore Boréale monstrueuse est apparue au dessus de nos têtes, franchement elle allait du Nord au Sud tel un arc en Ciel, elle bougé à une vitesse... Cela n'a duré qu'une petite dizaine de minute, c'était un moment magique.

Pour le pire moment, ce ne serait peut être pas forcément lors d'un voyage mais en Bretagne. Un matin d'hiver où la mer était pas mal agitée et les rochers très glissants, mon pied a dérapé, j'ai glissé sur le rocher et je me suis arrêté juste avant de tomber dans cette mer déchaînée. J'étais tout blanc, je me suis assis en haut et j'ai regardé les copains faire quelques photos le temps de reprendre mes esprits.

Parmi toutes tes photos, peux-tu nous présenter ta photo préférée et nous raconter son histoire?

L'image qui m'est venu juste après avoir lu ta question est cette photo faite en Ecosse, je sais pas si c'est ma préférée mais c'est l'une de celles où j'ai pris le plus de plaisir a la réaliser. Ce matin là avec Arnaud, nous avions décidé de monter aux "Quiraing" sur l'Ile de Skye en Ecosse. C'était fin octobre, la météo étais très changeante, une fois sur place le soleil n'était pas encore levé ou bien caché par d'épais nuages, mais rapidement un gros rayon de lumière a traversé ces nuages, nous nous sommes alors mis a courir dans tout les sens pour trouver le meilleur point de vue ; au final ces percées de lumières ont durées une bonne heure. J'ai choisi cette image parmi la cinquantaine de photos faites dans cette série pour cette lumière rasante qui illumine les petites montagnes ainsi que les lochs en contre bas. Un moment que je rêverai de revivre.

Quels conseils donnerais-tu à un photographe voulant faire ce même style de photo ?

Dans un premier temps bien étudier la météo, pour moi la chose la plus difficile dans la photo c'est d'être au bon endroit et au bon moment. Je pense que c'est plus difficile que la photo en elle même, après bien sûr il y a les techniques de prise de vue ( cadrage, expo etc... ) mais il ne faut surtout pas négliger la partie météo qui est importante.

Si tu pouvais faire découvrir le travail de trois photographes qui proposerais-tu ?

Sans hésitation, Xavier jamonet, après il y a beaucoup de monde dont j'aime le travail, mais Xavier reste celui qui m'inspire le plus.

Sinon je voudrais également citer Allan L'héritier, dont le travail sort de l'ordinaire et ça fait du bien de voir certaines destinations autrement.

Et également Mathieu Rivrin pour la diversité de ses images.

Des projets à venir ?

Je dirais plutôt des voyages oui, quelques uns, mais après ces voyages je vais essayer de rester un peu plus dans notre beau pays.

Où peut on retrouver ton travail ?

Merci Florent d’avoir pris le temps de répondre à ces questions, je te souhaite une bonne continuation photographique.

Crédits photo : © Florent Criquet


Vous avez aimé cette interview et vous en voulez d'autres ? Retrouvez l'intégralité des interviews de ce site en cliquant sur le lien suivant :

www.maxenceboyerphoto.com/Blog/Page-Interviews


Si vous avez aimé cet article et que vous voulez être informé lorsqu'un nouveau sortira sur le site pensez à vous inscrire à la newsletter.

Powered by SmugMug Log In